top of page

Pôle sportif gymnastique et tennis de table

Saint-Quentin, Aisne (02)-FR

Année

2019

Ville de Saint-Quentin

Maître d'ouvrage

Budget

6 600 000 € HT

4 500 m²

Surface

Atelier Amélie Fontaine (Architecte mandataire)
Jeanne Darrasse Architecte (Co-traitante)
Géonomia (BET fluides thermique environnement)
Brogat & Associés (Economiste)
Etude Bois du Barrois ( BET structure bois)
B C A SAS (Economie de la construction)
Art acoustique (Acousticien)
BIM Services (BIM Management)

Equipe

La conception de l’équipement sportif s’appuie sur les usages et la fonctionnalité. Elle propose une forme simple qui assurera la pérennité de l’ouvrage tout en offrant de opportunité d’évolutivité du complexe et de réversibilité.
La lumière des deux équipements doit être maitrisée et la plus constante possible. L’orientation Nord est privilégiée pour apporter la vue et un éclairage diffus au sein des deux salles. Ainsi les salles s’adossent au coteau sud pour capter la lumière et la vue sur le Grand Paysage. Cette stratégie permet d’offrir un équipement très ouvert sur le parvis et composant l’entrée de ville.
Les gradins viennent composer le paysage intérieur de la salle et s’accompagne d’une galerie haute qui permet d’assister aux compétitions sous différents points de vue.

Une logique stricte de flux est adoptée :
-    Le hall est le lieu commun, spectateurs et sportifs, il se prolonge du club house. Les deux halls peuvent fonctionner de manière complément indépendante ou s’associer simplement par le glissement d’une cloison mobile.
-    Les vestiaires / bureaux sont directement accessibles et permettent un accès rapide et simple aux sportifs, lors des entrainements ou des compétitions. C’est une entité autonome, qui permet un temps de préparation et de concentration. Les vestiaires forment la limite entre pieds propres / pieds sales.
-    Le public est guidé vers les gradins par l’intermédiaire d’une galerie haute et découvrent la salle selon différents angles.

Les deux salles sont contiguës et peuvent, comme les halls, fonctionner de manière autonome ou regroupé. L’analyse des deux équipements et la visite d’équipements construits ont révélé des points communs : la lumière, l’ambiance acoustique, le rapport aux gradins, les jeux de couleurs. Ainsi une salle pourrait servir de salle d’entrainement pour l’autre lors de compétitions. Les deux salles pourraient également être regroupées pour offrir une jauge plus importante.
La cloison séparative, actuellement en ossature boi, est démontable à plus long terme. En option, il est proposé la réalisation d’une cloison mobile acoustique entre les deux salles.


La structure porteuse de l’équipement répond aux enjeux fonctionnels, en proposant des appuis au  droit derrière les gradins et au droit des vestiaires. La hauteur libre nécessaire pour la gymnastique a été généralisée pour permettre l’évolution du pôle sportif. Ce dispositif permet d’assembler simplement l’option babygym au volume, soit pendant le développement du projet, soit dans un second temps.

 

Concours non-retenu

Logo-AJAP_edited.jpg
prix_national_construction_bois_edited_edited.png
Plan de travail 1_edited.png
prix_national_construction_boi2018s_edited_edited_edited.png
bottom of page